"Bonjour,
Ça y est l Équateur a été franchi dans la nuit de dimanche à lundi après 5 jours 14h et 55 minutes. On a fait des offrandes â Neptune pour la suite du voyage : chorizo, whisky de 25 ans d'âge ramené par l'anglais du bord et champagne. Le whisky on en a bu un peu quand même .  Et ce malgré un pot au noir très large qui s'étendait sur 300 miles. Un endroit spécial dû à la convergence des alizés de nord est de l'atlantique nord et ceux de sud-est de l'atlantique sud. Il y fait lourd et les passages clairs alternent avec de gros grains. Certains ventés et d'autres qui tuent le vent. Il a fallu beaucoup manœuvrer pour en sortir au plus vite et être très vigilant car le vent peut passer brutalement de 10 à 30 nœuds et plus Cette première partie s'est bien déroulée avec une belle moyenne sans chercher à attaquer. On est régulièrement à 30 nœuds par 20 nœuds de vent comme maintenant. Juste la deuxieme nuit on a eu à traverser une zone ventée pendant 30 minutes avec un peu trop de toile. J'y ai établi mon nouveau record personnel : 45,2 nœuds et une demi heure à 40 nœuds de moyenne. Moment de pilotage éprouvant.

Sinon depuis 3 jours la vie dans le bateau est un peu difficile car il y fait très chaud et s endormir dans 35 degrés c'est pas facile mais la fatigue finit par l'emporter. Et dire que dans 3 jours on sera de nouveau au froid puis au très froid ! C'est incroyable de traverser les climats à cette vitesse.

Tout va bien à bord, on file vers le cap de Bonne Espérance en Afrique du Sud qui marquera l'entrée dans le grand Sud, la grisaille, les albatros et les trains de dépressions. Je vous en reparlerai."

Xavier Revil

Record à battre : 48 jours, 7 heures, 44 minutes et 52 secondes.

Pour suivre le parcours et l'aventure, rendez-vous ici.

Voir l'article source... http://www.srva.info/index.php?option=com_content&view=article&id=164:trophee-jules-verne-en-route-pour-le-grand-sud-&catid=51:news&Itemid=50